La Puce à l’oreille

Comédie en trois actes de Georges Feydeau

 

MISE EN SCÈNE

Vincent Tavernier

DÉCOR

Claire Niquet

COSTUMES

Erick Plaza-Cochet

ASSISTANCE A LA MISE EN SCÈNE

Marie-Louise Duthoit

LES COMÉDIENS

ET COMÉDIENNES

Quentin-Maya Boyé

Valentine Revel-Mouroz

Laurent Prévôt

Olivier Berhault

Maxime Costa

Nicolas Rivals

Marie Loisel

Benoît Dallongeville

Pierre-Guy Cluzeau

Marie-Louise Duthoit

Jeanne Bonnenfant

Fanny Zeller et Adèle Bernier en alternance

 

Durée : 2 heures 30

.

.

.

.

.

 

CONTACT

DIFFUSION

.

CAMILLE SEYS

06 38 46 83 85

camille.seys@lesmalinsplaisirs.com

CONTACT

TECHNIQUE

.

MARC CAVIGNAUX

06 67 91 84 02

marc.cavignaux@lesmalinsplaisirs.com

PRÉSENTATION

 

Après huit années consacrées à la restitution des multiples expressions théâtrales des XVIIème et XVIIIème siècles, la compagnie a senti la nécessité de se confronter à un répertoire différent – le temps d’une production nouvelle.

 

Le choix d’une « grande » comédie de Georges Feydeau s’est imposé assez vite – d’abord parce que ce théâtre est un théâtre « de troupe », dont la réussite repose sur l’homogénéité des interprètes, implique une distribution importante (14 personnages dans La Puce) et propose des rôles dont aucun n’est à négliger.

 

L’autre critère déterminant de ce choix, c’est que l’œuvre de Feydeau est depuis quelques années en pleine redécouverte, et qu’elle est en outre suffisamment éloignée dans le temps pour qu’il ne soit pas inopportun d’en entreprendre la mise en scène et l’interprétation avec les mêmes méthodes élaborées par la compagnie pour approcher Molière, Corneille, Regnard ou Marivaux : rigueur dans l’appropriation du texte (son sens et sa déclamation) et dans le décryptage du projet de l’auteur (son propos, ses ambitions, ses objectifs d’efficacité dramatique) afin d’en dégager l’esprit plutôt que la lettre, de distinguer l’essentiel et l’accessoire et de restituer plutôt que reconstituer.

 

SYNOPSIS

 

Raymonde Chandebise demande l’aide de son amie d’enfance, Lucienne Homenidès de Histangua : le manque d’ardeur conjugale de son mari et la découverte d’une de ses paires de bretelles renvoyée par le propriétaire de l’hôtel du Minet galant lui ont mis La Puce à l’oreille : son mari la trompe, et il s’agit de le démasquer…

 

Lucienne lui propose un subterfuge; après avoir adressé au mari volage la lettre d’une prétendue conquête lui fixant un rendez-vous galant, il suffira à Raymonde de devancer l’infidèle au rendez-vous pour le « pincer » ainsi sans risque et sans équivoque ! Lucienne consent à écrire la lettre pour que le mari de Raymonde ne puisse en identifier l’écriture… et la machine infernale est ainsi lancée !

 

Car, évidemment, Chandebise – brave homme, honnête chef d’entreprise, ami scrupuleux – est d’abord un mari irréprochable ! Mais, victime d’une « panne » momentanée, et de concours de circonstances en cascade (dont la moindre n’est pas d’avoir un parfait sosie en la personne de Poche, homme à tout faire à l’hôtel du Minet Galant…), le pauvre Victor-Emmanuel va se trouver entraîné dans une danse infernale à laquelle, chacun à son tour et tous ensemble, viendront prendre part tous les membres de son entourage…

 

PRIX DE CESSION

 

– 1ère représentation : 8.200€ HT

– 2ème représentation : 15.600€ HT

– 3ème représentation : 21.000€ HT

 

FRAIS ANNEXES

 

La TVA au taux en vigueur à la signature du contrat

Les défraiements repas et hôtels